Concours Guides Voir

Soyons fous! Un concours différent, cette fois-ci! Pour participer, il suffit d’imprimer ce coupon et de le déposer dans la boîte prévue à cet effet au comptoir caisse de la librairie.

 

coupon guides voir

Pour vous aider à faire un choix parmi la sélection de Guides Voir,
passez en librairie ou cliquez ici.

Bonne chance à tous… et bon voyage imaginaire!

Plumo et Phobie

mini passionnes
Plumo et Phobie, James Burks, Scholastic, 125 p., 12,99$

image

Plumo est un oiseau espiègle et plein de ressources; Phobie, un écureuil craintif pressé par le temps. Lorsqu’un immense chat cherche à les attraper, Plumo propose à Phobie de migrer avec lui vers le sud. De péripéties hilarantes en aventures tumultueuses, nos deux animaux se forgent une solide amitié. Avec des illustrations pleines de détails et des couleurs vives, l’auteur livre un scénario humoristique et empli de sagesse. Une belle histoire sur les différentes façons d’aborder la vie.

Un coup de coeur de Chantal Fontaine, libraire

Le jour où j’ai appris à vivre

mini passionnes
Le jour où j’ai appris à vivre, Laurent Gounelle, Kero, 288 p., 29,95

 imageUn très beau roman qui nous fait du bien, nous fait réfléchir, nous fait prendre conscience de la vie. Lire ce livre donne envie de créer des situations positives comme Jonathan, le personnage principal. C’est le premier roman de Laurent Gounelle que je lis et ce ne sera pas le dernier! À lire absolument!

Un coup de coeur de Dyane K., libraire

Afterworlds

mini passionnes
Afterworlds, Scott  Westerfeld, Pocket jeunesse, 671 p., 24,95$

imageDans ce roman jeunesse, on suit à la fois une jeune auteure qui vit sa première aventure dans le monde de l’édition, mais aussi son personnage aux palpitantes dérives dans l’au-delà. Alliant réalisme et fiction, ce livre vous fera goûter à deux univers tout à fait captivants.

Ce livre paraîtra en avril 2015.

Un coup de coeur de Jolaine S., libraire  

Azami

mini passionnes
Azami, Aki Shimazaki, Leméac, 133 p., 17,95$

imageL‘auteure nous susurre à l’oreille un peu du Japon dans cette histoire courte et efficace. Mitsuo, Atsuko et leurs deux enfants sont en apparence heureux. Le couple s’aime encore, mais d’un amour chaste, sans sexe. Lorsque Mitsuo rencontre un ancien camarade de classe et qu’ensemble ils se retrouvent à croiser Mitsuko, une autre élève, le passé rattrape Mitsuo. Mitsuko a été son premier amour, resté secret, non avoué. Indécis, tiraillé par le désir de cette passion inassouvie, Mitsuo tergiverse. Servi par une plume délicate et précise, le récit évoque les dessous des moeurs japonaises, le tout teinté de mystère, de coïncidences étranges et d’émotions troubles.

Ce livre est finaliste pour le Prix des Libraires 2015.

Un coup de coeur de Chantal Fontaine, libraire

Les mots qu’on ne me dit pas

mini passionnes
Les mots qu’on ne me dit pas, Véronique Poulain, Stock, 144 p., 26,95$

image

Les mots qu’on ne me dit pas c’est une incursion dans l’univers des sourds-muets vu par une entendante, Véronique, auteure de ce récit et fille de parents sourds. Elle nous donne un accès privilégié dans ce monde peu connu, sans jamais tomber dans le pathos, au contraire! Chacun des nombreux chapitres illustre un épisode du quotidien de cette famille pas comme les autres et ou les situations drôles et cocasses sont à l’honneur.

Un coup de coeur de Louise Végiard, libraire

La colle à parents

mini passionnes
La colle à parents, Kes Gray et Lee Wildish, Scholastic, 33 p., 11,99$

imageQue faire lorsqu’on est un petit garçon et qu’on a le cœur gros comme ça de voir nos parents séparés? On court au magasin trouver de la colle à parents pour recoller les morceaux, pardi! Une histoire touchante sur l’amour inconditionnel des parents pour leur enfant.

Cet album est à paraître en mars 2015.

Un coup de coeur de Louise Végiard, libraire

Réparer les vivants

mini passionnes
Réparer les vivants, Maylis de Kerangal, Verticales, 280 p., 31,95$

image Ouf! Que d’émotions à la lecture de ce roman! Lorsque Marianne reçoit un appel de l’hôpital concernant son fils, elle craint le pire… et avec raison. Quand la médecine baisse les bras, ne reste que des survivants anéantis, éteints. Et pourtant, la mort de l’un peut en faire vivre plusieurs. Une histoire difficile, haletante. L’auteure se penche sur les moments vécus minute après minute par les parents, l’amoureuse, l’infirmière, la cohorte de médecins, dans leur intimité, leur réalité. En résulte un livre bouleversant, qui heurte cette espèce de certitude de vivre dans laquelle l’être humain se conforte, splendide dans ce qu’il révèle sur la grandeur du geste de don, puissant dans cette ultime rencontre avec la mort, et la vie qui en résulte.

Ce livre est finaliste pour le Prix des Libraires 2015.

Un coup de coeur de Chantal Fontaine, libraire

La condition pavillonnaire

mini passionnes
La condition pavillonnaire, Sophie Divry, Noir sur blanc, 262 p., 27,95$

image

Récit d’une vie, histoire d’une existence ordinaire ou, en tout cas, qui manque de piquant aux yeux de M-A. On suit cette éternelle insatisfaite au gré des années qui filent. De jeune boudeuse adolescente, puis d’universitaire indépendante, à amoureuse transie, M-A construit son existence en ayant toujours une impression de manque, comme si chaque journée devait contenir son lot de magie, d’extraordinaire. Pour combler ce vide, elle se prend un amant pour un temps, saute à pied joint dans le yoga, puis l’humanitaire. Au soir de sa vie pourtant bien remplie, que reste t-il de fabuleux? Saura t-elle apprécier la vie qu’elle s’est choisie? Une lecture fluide, rythmée au gré des ambiguités du personnage, qui forcément, nous invite à l’introspection.

Ce livre est finaliste pour le Prix des libraires 2015.

Un commentaire de Chantal Fontaine, libraire