Ôde à Émile

mini passionnes
Série Émile, Vincent Cuvellier et Ronan Badel, Gallimard jeunesse, collection Giboulées, 9,95$ chacun.

Il y a de ces livres, vous savez, qui nous font tout simplement craquer… Pour ma part, je voue un culte démesuré à la série Émile. Lorsque pour la première fois j’ai pris le temps de lire Émile et les autres, j’ai tellement rigolé que la clientèle autour à réagi en me regardant étrangement. Ce petit garçon têtu, un peu bougon, a le chic pour me faire éclater de rire.

Que ce soit parce qu’il exige une chauve-souris, qu’il prétende avoir froid en pleine canicule ou qu’il s’agisse de se lever, Émile n’en fait qu’à sa tête!

Est-ce le trait fin des illustrations de Ronan Badel qui me charme autant? Les airs butés qu’il rend si bien, le dépouillement des planches malgré de petits détails ça et là? Ou bien, la plume fine et juste de Vincent Cuvellier? Je l’ignore! Quoiqu’il en soit, je vous invite à découvrir cet Émile qui déclare haut et fort « C’est comme ça et pas autrement! ». Dès 4 ans.

Un coup de coeur de Chantal Fontaine, libraire

imageimageimageimage

imageimageimageimage

imageimageimageimage

Jeu Spidmonsters

mini s-amusent
Jeu Spidmonsters
, Djeco, 17,95$

Jeu de défausse et d’association, animé.

On partage les cartes entre les joueurs et on retourne une carte sur la table.
Les joueurs posent devant eux les trois premières cartes de leur jeu, faces découvertes.
Tous les joueurs, en même temps, essaient de poser une de leurs cartes.
Pour pouvoir poser une carte, il faut qu’il y ait un point en commun entre la nouvelle carte et celle qui est découverte sur la table: le même motif de fond, la même couleur de planète ou le même monstre.
Le gagnant est le premier joueur à ne plus avoir de cartes.
Les cartes se ressemblent, il faut rester vigilant!

Nombre de joueurs: 2 à 4
Âge: 5 ans et plus
Durée de la partie: 10 minutes

Un coup de coeur de Julie Chevalier, conseillère en jeux et jouets

 

 

 

La petite soeur du Chaperon rouge

mini passionnes

La petite soeur du Chaperon rouge, Didier Lévy et Clotilde Perrin, Milan, 48 p., 27,95$

Quel magnifique album! Il est tout simplement grandiose! Carlotta, contrairement à sa grande soeur le Chaperon rouge, apprécie la solitude. Elle s’évade dans la forêt et profite du calme de la nature pour rêvasser. Elle y fait de merveilleuse rencontres. Un jour, elle entend sa soeur et leur grand-mère discuter d’un affreux projet. Désormais célèbres, les deux femmes aimeraient de plus devenir riches. Pourquoi ne pas raser la forêt pour en faire un super-méga parc d’attraction? Carlotta, affolée, cherche avec ses amis de la forêt des solutions.

Merveilleuse fable sur l’environnement et sur la société de consommation, j’y vois aussi un ode à la nature, à sa force et sa résilience, si je puis dire. Les enfants seront sensibles à cette histoire qui les invite au monde de l’imaginaire tout en leur démontrant la richesse de la planète et les pouvoirs des petits gestes.

Dans ce très grand livre, pullulent des personnages de contes tels Blanche-Neige, des nains, des elfes, Boucle d’Or et même, Charles Perreault… Tout pour ajouter à la magie de l’histoire, vraiment. Les illustrations font rêver; foisonnantes de détails, elles sont chatoyantes, et les couleurs, riches, ajoutent au plaisir. Il faut s’attarder à chaque page pour savourer cet univers féerique!

Un coup de coeur de Chantal Fontaine, libraire

Sophie Rondeau en visite chez nous!

SOPHIE

Samedi le 24 octobre 2015, dès 13 h

La Librairie Moderne est particulièrement heureuse de recevoir Sophie Rondeau pour une séance de dédicaces. Elle nous présentera le cinquième tome de sa très populaire série Cupcakes et Claquettes.

Sophie Rondeau enseigne dans une école secondaire de notre région en plus d’être une prolifique auteure jeunesse.

Bienvenue à tous!

Charley Davidson, tome 7: Sept tombes et pas de corps

mini suggerent

Charley Davidson, tome 7: Sept tombes et pas de corps, Darynda Jones, Milady, 432 p., 13,95$

Petite mise en garde de départ: il est grandement déconseillé de s’adonner à la lecture de cette série dans un endroit où le calme et le silence sont exigés. Ceux qui choisiront de ne pas respecter ce judicieux précepte se prendront assurément quelques froncements de sourcils et regards mauvais en pleine tête (le pourquoi vous sera expliqué sous peu). D’abord, il vous faut savoir que cette série est très facile à aimer. Ce qu’il vous faut réside en deux choses : un sens de l’humour de niveau 1, c’est-à-dire de base, et un intérêt, même gêné, pour la littérature « fantastique ». Si vous croyez posséder ces deux caractéristiques, lancez-vous !

L’héroïne, dont la série porte le nom, est une femme très occupée. En plus de posséder son bureau de détective privé, elle occupe un poste de consultante auprès du service de police d’Albuquerque et porte le titre plus ou moins important de Faucheuse. Elle est entourée d’une bande de joyeux lurons vivants ou morts qui, à l’aide de compétences diverses, lui prêtent mains fortes afin de remplir les rôles qui sont les siens. Cet univers est original, ne serait-ce que pour la rareté des œuvres qui en exploite le sujet. Cela change des sempiternelles histoires mettant en vedette des vampires et des loups-garous, lesquelles se multiplient plus vite que des lapins. Pourtant, ce n’est pas que pour cela que cette série vaut le détour. Ce qui la distingue vraiment réside dans la forme qu’emploie l’auteure pour créer ce dit univers franchement vraisemblable. La plume de Jones est une des plus colorées et des plus réfléchies rencontrées jusqu’ici. Elle crée un personnage complètement barge dont les manies et les réflexions sont hilarantes. Vous y retrouverez des références saugrenues sur divers sujets, des jeux de mots, des blagues et des expressions qui vous feront, à tous les coups, vous esclaffer à voix haute et déranger vos voisins immédiats.

Cette série est un vrai baume, un remède contre le cynisme et l’ennui de la vie quotidienne. Les sept premiers tomes ont connu un énorme succès auprès du lectorat et nous pouvons nous réjouir par l’annonce officielle de six autres tomes !

Bonne Lecture !

Un coup de coeur de Michèle St-Jean, libraire

La mouche dans l’aspirateur

mini passionnes
La mouche dans l’aspirateur, Mélanie Watt, Scholastic, 96 p., 24,99$

Mélanie Watt nous offre ici un très bel album, aux illustrations chaudes et emplies de détails sur lesquels il est plaisant de s’attarder. Parsemées ici et là, des réclames publicitaires font sourire les yeux et qui sait, peuvent susciter une discussion sur l’impact des messages que les médias transmettent.

Ça peut sembler banal, cette histoire de mouche qui se fait avaler par l’aspirateur, mais non! Quoique fort rigolo dans le ton, la mouche enfermée s’amuse tout d’abord de la situation, se met en colère, se décourage… Bref, l’auteure nous livre ici en catimini les cinq phases du deuil! Une ingénieuse façon d’aborder avec les enfants le thème de la mort, de la séparation ou toute autre situation difficile sans que ces thèmes soient mis de front.

Un plaisir de lecture à découvrir!

Un coup de coeur de Chantal Fontaine, libraire